Blog - BS Data, hackery, stories

Stage à Phaestos Presse : jour 21

On n’est pas toujours utile. Il y a des jours comme ça où le sujet a l’air alléchant, mais se révèle au final un piège.

C’était le cas aujourd’hui. Le sujet, c’était la “brigade de l’eau”, ces agents assermentés chargés de s’assurer que l’arrêté préfectoral, pris pour les Pyrénées Orientales, est bien appliqué.

-

Alors là-dessus, on s’imagine courir la cambrousse avec les policiers pour verbaliser les agriculteurs pirates et les particuliers indélicats. Prendre l’air un jour de chaleur et chasser le flagrant-délit.

-

Et bien non, pas vraiment. Nous rencontrons au matin les membres de la DDTM (direction départementale des territoires et de la mer), dans un immeuble banal de Perpignan, qui nous briefent sur leur mission du jour : accompagner une ingénieur et un agent sur le terrain. Aucune rencontre avec les agriculteurs n’est prévue, il nous faut la mettre sur pieds avec nos compagnons, prévenus le matin-même et peu en confiance.

-

Alors on fait tant bien que mal. Mais nos compagnons sont peu loquaces, et leur travail consiste à relever le niveau des échelles des cours d’eau. Pas d’instruments de mesure de hauteur ou de débit, rien.

-

Nous comprenons assez vite aussi que les agriculteurs et les agents se sont réunis autour d’une table et se connaissent tous. Ainsi, et heureusement, les ressources hydriques sont utilisées efficacement et cordialement. Malheureusement pour nous, il n’est pas question de verbaliser, tout le monde est copain ici…

-

Alors on interviewe. Et on compte sur Fred pour tourner le sujet un peu plus palpitant au montage. Et sur Lucas pour trouver quelques belles images là-dedans.

-

Et c’est gagné, je suis encore une fois impressioné par la tournure que prend le sujet une fois édité et monté. Le directeur de la DDTM s’est bien servi de nous pour son opération de communication, rondement menée : il n’y a plus d’eau, au secours ! mais nous veillons au grain, les menaces sont lourdes ! Le tout sans montrer une seule contravention, faudrait pas qu’ils aient l’air méchants…

-

Enfin, on ne va pas se plaindre. Trois de nos sujets sont passés aujourd’hui au 13h – sacrée cuvée, même Jean-Pierre en riait : “on retrouve Frédéric Bernheim” !

Alors, tenez, du Phaestos Presse :

-