Blog - BS Data, hackery, stories

Stage à Phaestos Presse : jour 11

Au programme du jour, un retour sur la féria de Béziers pour un sujet d’ambiance qui sera diffusé lundi au 13h. Angle moins marqué que celui de vendredi, il s’agissait surtout de montrer l’ambiance qui régnait sur la féria. Le tout sans se prendre la ligue anti alcool sur le dos. Ces propos n’engagent que moi, mais j’ai du mal à concevoir que l’on vienne à une féria pour autre chose que se picher. Et que donc l’ambiance puisse être autre chose que celle d’une beuverie.

-

un homme apporte de la bière aux cavaliers à la féria de Béziers

La preuve : même les chevaux picolent. Enfin, surtout leurs cavaliers…

-

Frederic Bernheim et Christelle Chabaub, JRI et rédacteur, attendent à la féria de Béziers

Fred, le rédacteur, et Christelle, la JRI, à l’affût sur les hauteurs, recherchant le plan qui nous sortira de l’ordinaire.

-

une bandas à la féria de Béziers

Ah, une photo dont je suis content. Le noir et blanc sort un peu plus dense, un poil plus gris que ce que je croyais. Mais elle me plaît beaucoup.

-

Christelle Chabaud à la féria de Béziers

Christelle Chabaud à la féria de Béziers

Chaque JRI a sa manière de tourner, c’est évident. Christelle, elle… elle a de sacrées positions, et ça fait plaisir à regarder, la recherche de son angle.

-

férians à la féria de Béziers

férians à la féria de Béziers

férians à la féria de Béziers

Feria, quoi.

-

interview de propiétaires de bodéga à la féria de Béziers par Frederic Bernheim et christelle Chabaud

interview de propiétaires de bodéga à la féria de Béziers par Frederic Bernheim et christelle Chabaud

Les journalistes à l’oeuvre…

-

FUJI X10

J’ai de nouveau quelques petites choses à raconter. Après le tournage, Florent de Graines d’Images m’a rejoint à la féria, et j’ai shooté une longue partie de la nuit avec le X10 pour seul compagnon. Au menu, mode manuel, mise au point manuelle, flash surexposé, ISO 5000, pour shooter des gens saouls et des jeunes adultes sortant en boîte. En effet, j’ai entamé ce mois une série sur les soirées des jeunes de mon âge, où règnent alcools et jolies minettes. J’espère pouvoir proposer une dizaine d’images à la fin du mois.

Et je touche les limites du boitier. Le X10 permet de grimper jusqu’à ISO 6400 à 12Mpx, puis au dessus avec une réduction de la résolution à 6Mpx. Appelons ça un cache-misère ! Car à ISO 5000, le résultat est plutôt dégueulasse : grain, bruit, aplats de gris, perte de netteté assez dingue, écran infidèle au plus haut point alors qu’il était fiable jusqu’à présent… Convenons-en : c’est ce que je recherche pour cette série. Mais il faudra faire attention à ne pas être trop exigeant dans des situations différentes, là où les reflex tirent très largement leur épingle du jeu.

Aperçu des photos du premier soir de shooting :