Blog - BS Data, hackery, stories

Stage à Phaestos Presse : jour 10

Je m’épanouis. Je prends goût à la télévision. A la vidéo, et surtout au montage.

-

Départ au matin pour Béziers pour un avant-sujet sur la féria. Nous complèterons ce sujet, diffusé au 13h d’aujourd’hui, au cours du week-end.

Christelle Chabaud et Frederic Bernheim interviewent un propriétaire de bodega à la féria de Béziers

Christelle Chabaud filme une propriétaire de bodega à la féria de Béziers

Interviewer les tenants des bodégas. Se voir refuser les images par beaucoup de restaurateurs et serveurs improvisés, ça en dit long.

-

Christelle Chabaud dans une bodega à la féria de Béziers

Spot the JRI.

-

Christelle Chabaud en train de filmer

J’ai fait la connaissance de Christelle sur ce reportage. Inarrêtable quand elle tourne, paraît-il. En tout cas, elle a la pêche, et monte les doigts dans le nez.

-

des passants dans les rues de Béziers pour la feria

Rien à voir avec la choucroute, mais c’est encore moi qui décide ce que je publie, non ?

-

Frederic Bernhaim et Christelle Chabaud montent le sujet TF1 dans la voiture pendant la feria de Béziers

Frederic Bernhaim et Christelle Chabaud montent le sujet TF1 dans la voiture pendant la feria de Béziers

Frederic Bernhaim et Christelle Chabaud montent le sujet TF1 dans la voiture pendant la feria de Béziers

Frederic Bernhaim et Christelle Chabaud montent le sujet TF1 dans la voiture pendant la feria de Béziers

Montage dans la voiture. Je pensais que ce serait un peu d’impro sur un gros PC, mais en fait non. Dans le gros “sac montage” que je me trimballe depuis quelques jours, au cas où, il n’y a pas qu’un ordinateur. Mes amis ingénieurs hureleraient, mais nous avons branché quatre alimentations 220V sur la prise allume-cigare de 12V. Bref, un vrai banc de montage organisé à l’arrière. Heureusement, car un montage prend quand même plusieurs heures, et demande du calme et du silence.

L’intérêt de rester sur site pour monter est d’éviter de perdre du temps de trajet et de pouvoir donc tourner plus longtemps. Exemple : à midi et quelques, Fred repère une bandas un peu plus bas sur les allées. J’empoigne la caméra et signe la séquence de conclusion. Cela n’aurait pas été facile si nous étions rentrés à Montpellier.

Résultat :

-

Photo par Ngoc, qui va vraiment finir par s’acheter un X10…

Cette après-midi, je me suis vraiment amusé. Nous avions réalisé un reportage l’autre jour sur les ateliers organisés sur la côte par la FFSS.

Et bien aujourd’hui, j’ai eu le temps de m’atteler à “mon” montage, à ma version de cette après-midi. Et j’ai été très impressionné en comparant nos choix, notre exploitation des rushes pourtant identiques. Fred, Nicole et moi avons utilisé, prélevé et choisi nos images très différemment, donnant au final quelque chose d’original et de propre à chacun de nous.

J’ai réalisé beaucoup en montant et en écrivant jusqu’au bout ce reportage : la nécessité d’une amorce, de séquences, de différents plans, des plans de coupe… Très instructif. Qui sait… Je serai peut être opérationnel à la fin du mois ?

-

FUJI X10

Le mode manuel est impraticable. La mise au point manuelle n’est pas super satisfaisante. Et le déclenchement souffre tout de même d’un retard de déclenchement. Je m’explique. Ce n’est pas un “shutter lag”, comme sur les compacts, mais bien un délai imputable à l’autofocus, qui n’est quand même pas celui d’un reflex.

Mais à balader toute la sainte journée, c’est un bonheur.