Blog - BS Data, hackery, stories

Liens de la semaine #4

Les retrouvailles, vingt ans après, des journalistes qui avaient couvert le siège de Sarajevo font grand bruit. En plus d’un supplément du Monde consacré à ces grandes images et sur le travail qu’ont fait les photojournalistes en particulier (n°20907 dim. lun. 8-9avril 2012), le Courrier des Balkans a écrit un petit papier sur la petite sauterie organisée au Holiday Inn de Sniper’s Alley. Voici le lien, mais j’ai bien peur qu’il ne soit plus disponible pour nous autres non abonnés. En voici donc mon souvenir : un rendez-vous presque obscène de journalistes jouant à qui, depuis Sarajevo, a été le plus intègre et le plus vertueux, ce conflit ayant été un réel changement dans les esprits et l’occasion pour les jeunes de marcher dans les traces des anciens, comme l’ont fait – parfois tragiquement – certains photojournalistes dont les noms ont été évoqués sur ce blog à propos du printemps arabe.

-

 © Julien Pebrel – MYOP

Je me suis fait couper l’herbe sous le pied. Par Julien Pebrel, de chez MYOP, qui est parti au Haut-Karabagh. Je voulais allez y faire un tour, fasciné que je suis par ces pays non reconnus par la communauté internationale, par ce petit bout de terre à cheval entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan. Tant pis. Je me console en regardant les superbes images de Julien. Très poétiques, elles nous montrent cet Etat qui tente de cicatriser malgré son histoire pour le moins mouvementée. Et je parierais que c’est 100% de Portra.

-

“Du James Nachtwey, encore ?!” Je n’y peux rien, j’adore cet homme. Et il est très productif, alors forcément… Il est retourné à Minori Kai, un an après sa visite consécutive au tsunami et à la catastrophe de Fukushima. Pour les connaisseurs de Nachtwey, l’utilisation de la couleur peut choquer, mais Nachtwey a plus d’un tour dans son sac et ressert des cadres et des compositions à tomber pour nous faire oublier cette incartade coloriste.

-

Les meilleurs et les pires jobs du monde, selon le Wall Street Journal. Mince, photojournaliste est classé 166e sur 200. Plutôt sur la fin, du coup…

-

Une double dans TIME pour un cliché de journalisme politique français, ça c’est classe.

-

Un Pulitzer pour Massoud Hossaini, de l’AFP, dans la catégorie breaking news photography. Tarana Akbari, une jeune Afghane de 12 ans, hurle son effroi au milieu de personnes blessées et tuées par un attentat commis lors d’une cérémonie religieuse au sanctuaire chiite Abou Fazl de Kaboul, le 6 décembre 2011/AFP/Massoud Hossaini

-

Canon a de nouveau des soucis avec un de ses nouveaux boitiers : après le problème majeur de l’autofocus du 1DMkIII/1DsMkIII, voici qu’un autre boitier estampillé Mark III a des râtés. Et c’est le très attendu 5DMkIII qui trinque : selon PetaPixel et Canon, l’éclairage de l’écran rétroéclairé dans le noir fausse la mesure de lumière. Idem quand le soleil tape fort sur l’écran. Problématique, et pas très sérieux. Comment peut-on mettre sur un marché aussi concurrentiel et sérieux un produit avec une erreur pareille ?

-

Et en bonus pour la version française de ce blog, une vidéo par Paroles2photographes de Guillaume Binet (agence MYOP, encore), décryptant le calvaire des photographes couvrant la campagne présidentielle, le tout avec beaucoup d’humour, comme l’annonce le titre : “un nid de coucous”.