Blog - BS Data, hackery, stories

Les nouveaux objectifs Canon : 24mm et 28mm f/2.8 IS USM

Canon a annoncé cette semaine la sortie de trois nouveaux objectifs : – Le renommé 24-70mm f/2.8L II USM, – Le 24mm f/2.8 IS USM, – Et le 28mm f/2.8 IS USM.

Et j’avoue que je ne comprends pas. Avant de commencer, laissez-moi expliquer pourquoi cet article sur ces nouvelles choses numériques. Comme vous le savez peut-être,  je ne suis vraiment pas fan des zooms, qui à mon sens empêchent de se concentrer sur un point de vue en offrant des milliers de cadrages au photographe en tournant simplement une bague. La focale fixe, au contraire, n’a qu’un champ, qu’un angle, auquel le photographe s’habitue avec le temps et qu’il finit par adopter. Voila pourquoi je pense intéressant de parler de la modernisation de la gamme des focales fixes, même si elles sont destinées aux appareils numériques. En effet, la gamme des objectifs fixes est plutôt vieillissante, chez Canon en particulier. Le Canon 35mm f/2.0 date par exemple de 1990…

Mais revenons au sujet, et à mon interrogation : pourquoi ? 

Pourquoi sortir la nouvelle version du 24-70mm L sans stabilisation ? Tant de pros la réclament ! Elle serait très intéressante pour les vidéastes, en particulier. De plus, ayant rapetissé d’1cm, la bête a sûrement perdu du poids, qui aurait pu être utilisé pour intégrer une stabilisation.

Pourquoi sortir les 24mm et les 28mm avec un stabilisation ? Quel intérêt a une stabilisation sur une focale grand-angle qui ouvre à f/2.8 ? Ces objectifs sont utilisés pour du reportage ou du paysage, et avec de telles focales, la vitesse descend sans problème sans flou. Je ne vois vraiment pas l’intérêt de leur faire prendre tant de poids et de valeur pour quelque chose d’aussi… inutile. Canon est désormais le seul constructeur à intégrer cette fonctionnalité sur de telles focales. Coïncidence ou vraie mauvaise idée ?

La réponse ne se situerait pas dans ma dernière phrase ? Le prix. Le PRIX, mes amis. Je ne vois pas pourquoi intégrer ces options si ce n’est pour faire augmenter le prix des bestioles. Il est intéressant de constater que le nouveau 24-70mm sera proposé à 2700€, soit 1000€ de plus que la version I. Un tarif complètement dingue, qui aura au moins l’avantage  de permettre aux photographes de s’approvisionner en version I pour un tarif tout à fait abordable et dévalué par cette nouvelle sortie. Les 24mm et 28mm sont eux proposés à respectivement à 930€ et 880€. Et laissez-moi vous dire que ce n’est pas dû qu’à la lentille asphérique et au traitement de haute volée.

Quelle solutions nous reste-t-il ? Canon n’a pas précisé si ces deux nouveaux objectifs fixes viendraient remplacer les 24mm et 28mm déjà existants, ou s’ils s’ajoutaient à la gamme. S’ils viennent en remplacement, c’est à mon sens une mauvaise nouvelle, puisque nous serons obligés d’acheter ces objectifs que je trouve hors de prix. Dans ce cas, je vous conseille de vous ruer sur les stocks dont les prix vont baisser rapidement. Si au contraire ils s’ajoutent à la gamme, le 24mm f/2.8 et le 28mm f/2.8 USM resteront en vente, aux prix respectifs de 410€ et 440€. Largement plus abordable.

Sérieusement, 900€ pour une focale fixe “de base”… Comment les recommander aux débutants ou aux amateurs, avec un tarif presque aussi élevé que celui d’un boitier ? Les tests viendront bientôt. Il est à parier qu’ils se révèleront très positifs, puisque la prestation optique mécanique a l’air vraiment convaincante. Mais à quel prix…