Blog - BS Data, hackery, stories

Kodak, ça sent la fin.

La fin du géant Kodak est imminente. La firme de Rochester, en difficultés depuis des mois face à sa cote en bourse, s’est effondrée ces derniers jours. En effet, l’entreprise a annoncé “qu’elle souhaitait se placer sous la protection du chapitre 11 de la loi sur les faillites, dans le cas où elle échouerait à vendre ses brevets numériques pour lever de nouveaux capitaux.”* (source Le Monde 05.01.2012/ Wall Street Journal) Pour les observateurs, Kodak n’aurait pas su négocier le virage du numérique, proposant des produits peu innovants ou peu fiables.  *Le placement de la société sous le régime des faillites, qui devrait intervenir avant février, obligerait Kodak à stopper la production de son seul secteur bénéficiaire : l’argentique ; ainsi que celle des capteurs numériques.

C’est-à-dire la fin de la Tri-X, de la Portra, du D76… Autant de films et de produits mythiques que portent dans leurs coeurs beaucoup de photographes, encore actuellement. C’est-à-dire aussi que le Leica n’aurait plus de fournisseur de capteur pour son M9. Il ne reste qu’espérer qu’un chinois rachètera Kodak et poursuivra la fabrication sans dénaturer les produits, et pourquoi pas ressusciter le Kodachrome ?!

 


©James Nachtwey / VII Photo

Toujours est-il que face à cette menace, il faut prendre quelques résolutions. J’ai donc réfléchi à quelle pellicule 400 ISO pourrait remplacer la Tri-X que j’utilise depuis mes débuts. Puis, en poussant un peu mes recherches, la solution du film en bobines m’a semblé être une solution intéressante financièrement.
Je vous conseille donc ce test des quatres grandes 400 ISO du marché : l’Agfa APX, la Fuji NEOPAN, l’Ilford HP5+ et la Kodak TRI-X. Normalement, j’exècre ce genre de test, à base de zooms et d’histogrammes, voire de mires. Mais bon, le choix de la suppléante est difficile et très subjectif. Après avoir lu ce test, je vais essayer une petite Ilford HP5+ ainsi que la Neopan, que certains annoncent déjà comme discontinuée depuis la fin de la Neopan 1600.
Pour le film en bobine, Caddy Photo propose des bobines de films, ainsi qu’une enrouleuse. Cela permettrait de me fournir en plusieurs dizaines de mètres de film, faisant ainsi diminuer la facture très sensiblement. En effet le temps est proche où je quitterai Graines d’Images et devrai payer mes pellicules sans subventions ! (Et, oh, surprise, ils ont de l’HP5+ en rouleau de 30 mètres.)

Petit comparaison tarifée : En admettant que vous achetez votre HP5+ par 5 rouleaux de 36 poses, à 24,5€ chez Caddy Photo. Le rouleau vous revient à 24,5/5=4,9€ le film
Pour calculer le prix d’un film de 36 poses sur un rouleau de 30m il faut savoir combien de films cette bobine peut débiter. Soit un film de 36 poses de 36mm de long, majoré des interstices et de l’amorce, disons… 1,4m par film. Une bobine de 30m à 65,8€ donne 30/1,4=21 films par bobine de 30m. Soit 65,8/21=3,13€ le film !
Il faut encore prendre en compte le prix de bobineuse, qui coûte 70€. L’économie est de 4,9-3,13=1,77€ par film
C’est à dire que si vous aurez amorti la bobineuse après 70/1,77=49,5 films soit un peu plus de deux bobines de films de 30 mètres. Vivien, Raph et moi avons donc décidé d’acheter cette bobineuse à trois et de se la faire passer pour débiter nos bobines. Ainsi, le prix revient à 23€ par tête pour la bobineuse, et elle est amortie en 13 films ! Vous l’aurez compris, ce qui plombe l’économie, c’est la bobineuse. Mais une bobineuse, même si vous l’achetez seule, vous rendra service pendant un temps considérable, ce n’est pas un consommable comme la pellicule. Il faut par contre se fixer une certaine régularité dans le choix des films, que vous convenez par ce système d’acheter en gros.

 

Anecdote : cours de l’action Kodak en 1997 : 90$ Cours de l’action Kodak actuel : 0,47$