Blog - BS Data, hackery, stories

Airsoft INSA

 

Mi-octobre, j’ai été convié par l’association INSA Airsoft à photographier la première partie de l’année. Les membres de l’asso ainsi qu’une vingtaine de nouveaux membres sont au garde à vous pour les consignes de sécurité et l’apprentissage du maniement des répliques. Cette soirée a eu lieu dans le gymnase du campus, là où s’exercent normalement les escrimeurs (dont les pieds glissent sur les billes bloquées dans les raies de jonction du sol…). Début de la partie à 22h, fin autour des 2h du matin. Entretemps, l’airsoft est sportif, surtout pour moi, qui essayait d’éviter un peu les billes, bien protégé derrière mon pull, mon masque, et mon gilet jaune. Il faut dire qu’avant que le joueur ait calculé qui j’étais, il avait déjà appuyé sur sa détente et mis un bel headshot.

Vous aurez peut-être noté que j’utilise les termes “billes/joueurs/répliques”.  Volontairement. En effet, les airsofteurs sont des joueurs qui s’amusent avec des répliques, et non des armes. N’essayez pas de les contacter en leur disant que vous voulez une première approche de la “photo de guerre” et d’un conflit, ce n’est rien de tout ça. Ce n’est qu’un jeu et une fascination pour des répliques d’armes à feu. La sécurité et le fun sont les deux objectifs principaux. Tout le monde n’est là que pour rigoler et voir qui tire le plus droit, qui a le plus de réflexes, et quel équipe est capable de mettre au point une stratégie simple pour progresser dans cette grande salle.

Allez-y, essayez, les parties sont libres, et c’est une belle tranche de plaisir. Je remercie toute l’équipe INSA Airsoft chaleureusement. *Bonus : prononcez le mot “arme” pendant une partie. Vous serez corrigé dans la seconde par un “réplique” sonore. *

* *

<!--more-->

Photos : Canon 5D, 17-40mm. Basile Simon – © Graines d’Images 2011